Lièvremont: "On se trouve dans la confusion générale"

(Reuters)

Marc Lièvremont a émis quelques réserves sur la nouvelle organisation du XV de France, qui aura un sélectionneur fixe, Jacques Brunel, et des adjoints intermittents, entraîneur du Top 14.

"Pour l'instant, aucun nom n'a été révélé. J'attends de voir mais j'ai un sérieux doute sur la faisabilité, explique l'ancien sélectionneur des Bleus dans Le Parisien. Faire venir, comme ça, des entraîneurs du Top 14, ça pourrait — pourquoi pas ? — être une solution temporaire mais sur une très courte durée et dans un tout autre contexte. Pas là."

"Je vois mal comment ça peut exister aujourd'hui, admet Lièvremont. Il faudrait un climat beaucoup plus apaisé dans le rugby français. Quand on voit la tension qui règne partout, les échanges entre les uns et les autres, comment peut-on imaginer que ça va bien se passer ? (...) Déjà, les bons ne sont pas disponibles. Ensuite, avoir la charge d'un club, c'est extrêmement éprouvant. Et cela ne laisse ni beaucoup de temps, ni beaucoup d'énergie pour faire autre chose. Tout cela est surréaliste."

Lièvremont va même plus loin et dénonce "une vaste fumisterie", ainsi qu'un "manque de respect total" pour Guy Novès. "On croyait solder une année 2017 compliquée et repartir sur de nouvelles bases. Finalement, on se trouve dans la confusion générale. Ce n'est pas bon du tout pour le rugby."