menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES

Les Celtics volés ?

Marcus Smart, l'arrière des Celtics.
Marcus Smart, l'arrière des Celtics. (Reuters)
Compte-rendu

Avant le break pour le All-Star Game, la NBA s’est achevée par une victoire polémique de Chicago devant Boston (104-103), jeudi soir. Jimmy Butler a obtenu une faute peu évidente pour faire gagner les Bulls.

Certes, tout sera oublié dans quelques heures, lors de la trêve du All-Star Game... Pour l'instant, les Celtics, auteurs d’une superbe saison NBA, ont de quoi crier au scandale après leur défaite à Chicago (104-103), jeudi soir dans l’Illinois. Les Bulls ont en effet arraché la victoire dans leur antre après une faute peu évidente sur Jimmy Butler lors de son tir au buzzer. Le franchise player local n'a pas manqué ses deux lancers francs pour offrir un succès d’un petit point à son équipe.

"Une faute est une faute. Il a touché mon coude", a ainsi lancé Jimmy Butler après la partie, quand Marcus Smart, fou furieux après avoir été sanctionné, était sûr du contraire: "Je suis l’un des meilleurs défenseurs de la ligue, j’ai super bien joué le coup à ce moment-là, je sais que je l’ai fait". Isaiah Thomas en rageait également, comme le rapporte le Boston Globe: "c’est une décision horrible, qui nous coûte le match. C’est horrible. Même les Bulls étaient choqués".

Volés (selon eux), les C’s auront forcément digéré cette défaite dans une semaine lors de la reprise. Avec 37 victoires et 20 défaites, ils restent la meilleure équipe de la Conférence Est après les Cavs et sont bien partis pour finir 2e avant les playoffs, emmenés par l’incroyable Isaiah Thomas. L’intenable meneur est entré dans l’histoire de la franchise en enchaînant un 41e match à 20 points ou plus. Mais il ne peut pas tout faire. Au-delà de cette nouvelle brillante performance (29 points, à 4 sur 9 de loin, avec 7 passes), ses coéquipiers ne l’ont pas tout le temps aidé pour assurer la victoire, à l’image d’Al Horford et Jae Crowder, tous deux limités à 7 points.

Les Bulls ont en effet eu le mérite de s’accrocher sur cette partie. Outre les 29 points et 7 passes de Jimmy Butler, l’activité des intérieurs Taj Gibson (12 points, 9 rebonds) et Robin Lopez (15 points, 8 rebonds, 2 contres) mais aussi les 19 points de Bobby Portis en sortie de banc ont fait du bien. Chicago finit même avec deux succès consécutifs et, à la 7e place, possède une légère avance sur Détroit ou Milwaukee.