Curry, c'est de la magie

(Reuters)

De retour après pratiquement un mois d'absence, Stephen Curry a passé 38 points en 26 minutes aux pauvres Memphis Grizzlies, battus à Golden State (141-128). Avec notamment un fantastique 10/13 à trois points. 

"C'était comme un premier jour d'école." De retour sur les parquets après près d'un mois d'absence, en raison d'une blessure à la cheville (son talon d'Achille), Stephen Curry s'est amusé comme un petit fou, samedi soir, lors de la rencontre entre Golden State et Memphis. Le meneur des Warriors était dans un grand soir. Il a inscrit pas moins de 38 points, à 13/17 au tir, en seulement 26 minutes de temps de jeu. Et encore, c'est parce qu'il a supplié son coach, Steve Kerr, de le laisser un peu plus longtemps sur le parquet.

"Je me sentais bien, explique le double MVP de la ligue. On savait tous les deux que j'allais moins jouer en fin de match, mais je voulais lui donner mon ressenti sur ma condition physique, et je me sentais vraiment bien. Il m'a donné une minute trente de plus, j'ai marqué un tir, donc ça a payé." Quand Curry est adroit, le basket est aussi simple. Son 10/13 à longue distance est phénoménal, et c'est la neuvième fois de sa carrière qu'il inscrit au moins 10 tirs à trois-points dans un match. Un record qui lui appartient, tout comme celui du nombre de "triples" inscrit dans un même match (13 face aux Pelicans en novembre 2016).

Les Warriors restaient sur une surprenante défaite à la maison contre Charlotte, et comme à chaque fois cette saison, ils ont su rebondir immédiatement. Curry n'est pas le seul à avoir brillé puisque Kevin Durant (20 points à 7/12) et Klay Thompson (21 points à 8/19), et tout le collectif des Warriors (37 passes décisives pour 10 pertes de balles), ont aidé à faire oublier l'exclusion de Draymond Green, coupable d'avoir crié un peu trop fort sur les arbitres dans le deuxième quart-temps.