Aulas, la fin du cauchemar

Jean-Michel Aulas. 
Jean-Michel Aulas.  (Icon Sport)

L'OL s'est qualifié jeudi pour les demi-finales de la Ligue Europa après être venu à bout de Besiktas aux tirs au but. Pour la plus grande joie de son président, Jean-Michel Aulas...

Jean-Michel Aulas a retrouvé le sourire. L'Olympique Lyonnais s'est qualifié jeudi pour le dernier carré de la Ligue Europa à l'issue d'un final haletant face au Besiktas (2-1 à l'aller, 1-2 au retour, 7 t.a.b. 6). "C’est un moment inoubliable, pour toute l’équipe, le coach et l’institution, jubilait le président rhodanien à l'issue de la rencontre. On a des ressources physiques et mentales. Gagner à Besiktas, après des prolongations, ça veut dire que les joueurs ont fait un match exemplaire. On a vu toute la solidarité de la famille OL. Ça me fait chaud au cœur".

Un grand soulagement pour JMA après une dizaine de jours cauchemardesques pour l'OL. Corrigés à domicile par Lorient (1-4), une défaite qui a mis fin à leur espoir d'accrocher le podium en Ligue 1, les Gones ont ensuite dû faire avec la violence, d'abord lors du match aller face à Besiktas au Parc OL où les supporters turcs ont semé la pagaille, puis dimanche dernier à Bastia, où les joueurs ont eux-mêmes été pris à partie par une partie du public. Des incidents graves pour le président lyonnais qui n'a pas hésité à mouiller la chemise pour tenter de rétablir le calme en prenant notamment place dans les tribunes du Parc OL pour convaincre les supporters lyonnais, venus sur la pelouse, de regagner leur place ou en réussissant à convaincre son entraîneur Bruno Genesio et ses joueurs de débuter le match à Bastia, avant son interruption définitive à la pause.

"C’est peut-être l’année où on a le plus souffert, mais c’est aussi une année qui peut-être formidable…", explique ainsi JMA, qui aimerait éviter Manchester United avant la finale et donc retrouver l'Ajax Amsterdam ou le Celta Vigo. Le tirage au sort des demi-finales est prévu ce vendredi à 13h.