menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES

"On a un gardien en bois"

Pablo Correa est amer. (Reuters)
Pablo Correa est amer. (Reuters)

Une colère froide. Forte. Pablo Correa n’a pas du tout digéré le revers de Nancy face à Metz (2-3). L’entraîneur lorrain, filmé par J+1, enrage dans le vestiaire, il critique son équipe, son gardien en particulier avant de proposer sa démission.

Tel un lion en cage, Pablo Correa, impuissant devant la prestation de ses joueurs, s’énerve comme rarement dans le vestiaire. Le président Rousselot est à ses côtés et il entend ce que son entraîneur lâche sur l’équipe et les conséquences de cette défaite à domicile contre Lorient (2-3). Une équipe qui menait 2-0 avant de s’incliner en encaissant deux buts lors des dernières minutes, le dernier à la 93e…

"C’est dur mais c’est comme ça. Regarde les buts, on loupe les ballons. La vérité, c’est ça, c’est qu’on n’a pas le niveau. La vérité c’est qu’on a un gardien en bois. Il ne sort pas sur un corner alors que le ballon va chercher la neige. La vérité c’est qu’on va aller en deuxième division. Il faut se le dire. On a une équipe moins bonne que l’année passée", enrage alors Pablo Correa, comme on peut le voir sur les images de J+1.

 

Il n’en reste pas moins que malgré cette défaite douloureuse, Nancy reste à égalité de points avec le premier non relégable. Mais il convient de réagir de suite. D’où ce qu’il dit dans la foulée à son président: "Et si vous pensez qu’il y a quelqu’un qui pourrait faire quelque chose, vous pouvez agir en conséquence par rapport à moi je vous le dis tout de suite. C’est incroyable, incroyable." Une démission refusée.