menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES

Ces Monégasques étaient en L2 il y a 4 ans…

Valère Germain et Danijel Subasic, coéquipiers depuis 5 ans.
Valère Germain et Danijel Subasic, coéquipiers depuis 5 ans. (Reuters)

Demi-finaliste de la Ligue des champions, l’AS Monaco possède encore une poignée de joueurs qui ont connu la Ligue 2 et la remontée en 2013.

Passée sous pavillon russe en 2011, avec l’arrivée de Dmitri Rybolovlev dans le capital, l’AS Monaco a connu plusieurs cycles depuis. D’abord très ambitieux à l'été 2013, avec les arrivées coûteuses de Joao Moutinho, James Rodriguez, Radamel Falcao, Geoffrey Kondogbia, le club du Rocher a ensuite opté pour une politique sportive basée sur des jeunes joueurs. Pendant ce temps-là, des joueurs qui ont participé à la remontée sont toujours des éléments importants de l’effectif.

Valère Germain, formé au club, Danijel Subasic, arrivé en janvier 2011, ainsi que Nabil Dirar et Andrea Raggi, engagés en 2012, ont donc joué la saison 2012-2013 en Ligue 2. L’attaquant français avait réalisé une superbe saison, avec 16 buts et 7 passes décisives, alors que le gardien croate, le défenseur italien et le milieu marocain étaient des cadres de l’équipe alors entraînée par Claudio Ranieri. "Pour Raggi, Subasic, Nabil et moi, ça a une saveur particulière. On était au fin fond de la Ligue 2 et on se retrouve en demi-finales de la Ligue des champions, c'est magnifique", a ainsi lancé Germain après le quart de finale retour contre le Borussia Dortmund (3-1).

L'AS Monaco de 2012-2013:

Toujours titulaire dans les buts, "Suba" a résisté aux différentes recrues depuis (Romero et Stekelenburg), mais ne tente plus sa chance sur coup franc... Il avait en effet inscrit un but de 20 mètres (après avoir écarté Germain du ballon), lors de la dernière journée de la saison 2011-2012, lors d'un Boulogne-Monaco (1-2).

Subasic sur coup franc en 2012:

Mbappé n'était pas encore à Monaco...

On notera également que Benjamin Mendy évoluait dans l’antichambre de l’élite française, au Havre. Il y a quatre ans, les jeunes Almamy Touré (20 ans), Thomas Lemar (21 ans), Tiémoué Bakayoko (22 ans) et Bernardo Silva (22 ans) n’avaient pas encore débuté chez les pros et, mieux, Kylian Mbappé (18 ans), le nouveau crack du football français, n’avait pas encore intégré le centre de formation de l’ASM, lui qui évoluait encore chez les jeunes de Bondy (Seine-Saint-Denis). Aujourd’hui, ils sont donc demi-finalistes de la Ligue des champions, sous la houlette de Leonardo Jardim, qui s'était fait virer en janvier 2013 à Olympiakos après cinq mois sur le banc de touche...