menu.title
TOUTES NOS RUBRIQUES

Bastia, les premières sanctions sont tombées 

(Icon Sport)

La commission de discipline de la LFP a pris ses premières sanctions à l'encontre du Sporting Club de Bastia, suite aux incidents survenus face à l'OL. Si le dossier a été mis en instructions, les joueurs corses devront jouer leur prochain match sur terrain neutre et à huis clos.    

C'est peu avant minuit jeudi soir que la commission de discipline de la LFP a publié son traditionnel communiqué hebdomadaire. Il faut dire que l'instance avait une lourde charge de travail cette semaine avec le dossier concernant le Sporting Club de Bastia. Au cœur de la polémique suite aux dérapages de certains supporters, le club corse ne s'attendait pas à être épargné et ce n'est qu'un début.

Saisie à propos de la fin de match houleuse face à Nantes (2-2 le 1er mars dernier), mais surtout l'arrêt de la rencontre face à l'OL (dimanche dernier) suite à des bagarres entre des supporters du Sporting et des joueurs Lyonnais, la commission de discipline a décidé dans un premier temps de suspendre à titre conservatoire le Stade Armand-Cesari. Les hommes de Rui Almeida recevront donc le Stade Rennais, le 29 avril prochain (à 20h) lors de la 35e journée de Ligue 1, sur terrain neutre et à huis clos.

Le Sporting avait déjà connu pareille sanction par le passé et avait été contraint de jouer son match de Ligue 2 face à Arles-Avignon à Créteil (3-0, le 28 octobre 2011 lors de la 13e journée), puis l'année suivante à Gueugnon face à Nancy (4-2, le 22 décembre 2012 lors de la 19e journée), alors que le club corse avait retrouvé l'élite. Les dossiers étant placés en instruction, Bastia doit s'attendre à des sanctions plus lourdes. La suspension de son stade pourrait être prolongée jusqu'à la fin de la saison alors qu'un retrait de points n'est pas à exclure. Le verdict est attendu pour le 4 mai.