Hamilton critique le Grand Prix de France

Lewis Hamilton. (Reuters)
Lewis Hamilton. (Reuters)

"Honnêtement, que ce soit clair, je ne l'aime pas !" Lewis Hamilton n'est pas fan du circuit Paul-Ricard, où aura lieu le GP de France 2018.

On le sait depuis plus d'un an et l'annonce de Christian Estrosi, alors président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, le Grand Prix de France est de retour. Huitième course du calendrier de la F1, il se déroulera le 24 juin prochain au Castellet, dans le Var, sur le tracé Paul-Ricard. Un choix de lieu qui ne plaît pas à Lewis Hamilton, le quadruple champion du monde (2008, 2014, 2015 et 2017).

"Honnêtement, que ce soit clair, je ne l'aime pas ! Je n'y vais pas par quatre chemins… C'est un très bel endroit, mais le circuit n'est pas aussi bien que celui de Magny-Cours, que j'adorais, regrette le pilote britannique, dans la rétrospective 2017 de Canal+, Monumental FORMULE 1, diffusée hier mercredi soir.

"Je ne comprends pas pourquoi vous ne l'organisez pas sur votre plus beau circuit"

Il y a roulé cette année pour des tests et auparavant en GP2. "Je ne comprends pas pourquoi vous ne l'organisez pas sur votre plus beau circuit, dit-il. Vous en avez tellement… Le Mans par exemple (les 24 Heures tombent juste une semaine avant, N.D.L.R.). Ça va quand même être un superbe week-end, une étape importante de la saison européenne. Peut-être aurons nous la plus belle course…" Bien rattrapé, Lewis !

Le dernier GP de France s'est tenu en 2008 à Magny-Cours, dans la Nièvre, avec un déficit conséquent comblé par l'État et les collectivités locales. Le Castellet l'a déjà accueilli à 14 reprises entre 1971 et 1990.

Les infos clés