Kittel et Pinot abdiquent

Un double abandon de taille. (Reuters)
Un double abandon de taille. (Reuters)

Le Tour de France a pris fin mercredi pour Marcel Kittel et Thibaut Pinot. C'est moins surprenant pour ce dernier, beaucoup plus pour l'Allemand, détenteur du maillot vert et qui n'a pas résisté à une chute.

Marcel Kittel

Pris dans une chute au début de la 17e étape du Tour de France, Marcel Kittel était un des plus touchés, le maillot arraché. L’Allemand, distancé ensuite dans la montée de la Croix-de-Fer – ce qui n’était pas une surprise en soi – n’a pas tenu. Leader au classement par points du maillot vert, le sprinteur a abandonné, trop atteint au niveau physique. Savait-il qu’il ne franchirait pas le Galibier dans la foulée, ou son état à l’instant T était-il vraiment intenable ? On attend d’en savoir plus du côté de Quick-Step Floors.

Par voie de conséquence, le maillot vert va donc revenir à Michael Matthews, désormais grand favori pour remporter ce classement par points sur les Champs-Elysées, après avoir également bénéficié du hors délais d’Arnaud Démare en fin de première semaine et de l'exclusion du grand favori Peter Sagan. Ça faisait six éditions que le maillot vert n’avait pas changé d’épaules en troisième semaine… La désillusion est évidemment énorme et inattendue pour Kittel, qui devançait encore Matthews de 29 points au départ de cette 17e étape. Matthews, lui, compte 140 unités d’avance sur André Greipel. Autant dire que c’est gagné pour l’Australien, s’il ne lui arrive pas la même mésaventure que son camarade.

Thibaut Pinot

Thibaut Pinot a arrêté la course 35 minutes avant Kittel, peu avant 14h30. C’est un Tour décidément catastrophe pour la FDJ, qui ne compte plus que trois éléments après les trois hors délais qui accompagnaient Démare il y a 10 jours… Pinot, très joli quatrième du Giro, n’a jamais été dans le coup sur cette Grande boucle. Il avait annoncé vouloir jouer les victoires d’étape, et on l’espérait encore sur ces deux ultimes journées alpines, lui qui s’était imposé à L’Alpe d’Huez en 2015.

"Le Tour est encore long, j’ai toujours des ambitions", s’exclamait-il lors de la première journée de repos, au lendemain du quadruple hors délais. Neuvième de la 15e étape dimanche, il se montrait encore plein d’envie: "Il m’a manqué un peu de jambes dans le final, c’est dommage mais encourageant pour la suite." Cette fois, il lui a donc manqué des jambes dès le départ… Troisième de l’édition 2014, Pinot enchaîne un deuxième abandon sur le Tour, lui qui était parti dès la première semaine en 2016.