Froome se sent mieux que dans les Pyrénées

(Reuters)

Alors qu'il avait donné des signes de faiblesse lors de l'arrivée à Peyragudes la semaine dernière, Christopher Froome n'a rien concédé lors de la première étape alpestre du Tour de France. Mieux, après avoir répondu aux attaques de Romain Bardet dans le Galibier, le Britannique a accentué son avance au classement général en prenant 4 secondes de bonification à Serre-Chevalier.

"C'était une étape très difficile. Je dois encore féliciter mes coéquipiers, qui ont effectué un travail admirable, alors que nous étions sous pression, a réagi le leader de la Sky sur le site du Tour. Je trouve que mes jambes étaient meilleures que la semaine dernière dans les Pyrénées, c'est plutôt bon signe. J'ai fait ce qu'il fallait pour ne pas perdre de temps aujourd'hui, et ça a été une surprise de voir que Fabio Aru avait cédé du terrain. Pour demain, je pense que nous avons montré que l'équipe était capable de contrôler la course."